Vertigloss’s Weblog

smoothies and baddies from what we see & what we hear, pas de coin-coin enchainé sans ridiculisme ambiant !

La stratégie de la peur du blogueur influent juillet 23, 2008

Filed under: Blogs,Errare humanum est — vertigloss @ 2:06
Tags: , , ,

Je sens venir l’heure où monsieur le blogueur, se sentant influer des ailes, va venir soudoyer marques et agences pelles mêles pour démontrer sa puissance et sa raisonance intersidérale !
Bien plus qu’une professionnalisation, un véritable tour de force car il est le maitre de l’audience, le garant du mot (souvent volé), l’égérie d’une communauté qui lèche sa vitrine de blog pour profiter d’une audience qui se disperse.
Sa fougue et sa verve n’ayant plus de limite il se voit investi d’une outrecuidance morale et, tel le tunnel de pub de 20h30 sur TF1, va faire trembler tout ceux qui le nourrissent !

Vaut il mieux vivre d’influences que d’être l’outil de machines à influer ?

 

Le jour où Youtube sera une chaine d’information exclusive ?… juillet 21, 2008

Filed under: Errare humanum est,fiction — vertigloss @ 9:22
Tags: , , , ,

C’est ce à quoi nous devons nous préparer.

Youtube est en passe de devenir la chaine d’information la plus vive et la plus impactante que nous n’ayons jamais connu.

Oubliez TF1 et ses journalistes planqués à l’Elysées afin de vous donnez la primeur de l’information (et la plus objective aussi bien sur…).

Youtube va devenir le miroir de notre vie factice et nous déversera ses heures de tueries filmés avec les capteurs numériques, ses fausses actualités scénarisées par les concepteurs-rédacteurs des agences de communication.

Adieu Information, le cirque Youtube est en passe de nous faire oublier l’essence de l’humanité qui s’est battue pour toi !

 

La techno’file perdue ! juillet 5, 2008

Il faut comprendre plusieurs sous entendus dans ce titre, ce n’est pas évident mais tu peux le faire lecteur.

Ce jour, le long de la rue qui pue le plus dans cette capitale française, et qui relie le monde à mon boulot, je surprends une fin de conversation de 2 citadins.
Pressant le pas pour engouffrer de quoi rassasier ma faim de citadin, vlà-ti-pas que ce couple de quadragénaire parlent de ‘nouvelles technologies’.
Intéressant.
Je me ralentis et en oublie la faim qui occupait toutes mes pensées.
Là l’homme stoppe la communication verbale qui l’a liée à son accompagnatrice pour imposer son point de vue et son expertise de technophile : « mais tu sais pour 20 euros tu t’achètes un filaire« .
Je ne prétend pas être doté d’un esprit des plus vifs mais j’ai instinctivement compris que la dame avait des problèmes de communication avec son portable et ne pouvait pas passer de coup de fil avec ce dernier.
Et là la dame de lui répondre :
- « un fileure, ah oui ?…« 
- « oui un filAIR »
- « un fileure, mais c’est quoi exactement le fileure ?« 

Madame,
vous qui n’avez pas connue la guerre mais qui avez connue la foudre, celle qui les soirs d’orages vous vous empêchée de joindre votre mère au bout du fil car petite on vous a interdit de passer appel téléphonique par temps d’orage.

Madame,
vous qui ne sentez même pas l’odeur insupportable qui vous environne (la merde et la pisse de cette rue) et qui n’êtes même pas dans le vent.
Comment diable ne pouvez vous pas connaitre le téléphone filaire ?
Ce sacré téléphone d’un beige moche avec un fil qui n’en pouvait plus de tournait autour de lui même.

Vraiment madame les factures de France Télécom et ses numéros surtaxés ne vous ont donc pas marqués ?
Votre enfant n’a donc jamais composés de numéros téléphone rose pour oublier à quel point belle était la vraie vie ?

Vraiment madame vous êtes UNIK (ho ho facile), vous m’avez touché, vous m’avez eu !
Sainte Vierge du fil nous prierons pour vous.

 

SNCF, RATP, AIR FRANCE… CGT, FO… UMP, PS… juin 21, 2008

A quoi ça sert d’être en avance si ça ne permet même pas d’être à l’heure ?

 

Le Jeannot des Seines dans la cour des grands ?!

Ca n’est plus un parachute, c’est tout un territoir, que dis-je une lande (on parlera bel et bien de Sarkoland dans ce cas là) qui tombe sur les pieds dorés et vernis de Jeannot des Seines.

La qualité (j’ai cherché une citation j’ai pas trouvé), la générosité (j’ai cherché une citation j’ai pas trouvé), l’expérience (j’ai cherché une citation j’ai pas trouvé), la finesse (j’ai cherché une citation j’ai pas trouvé) de l’enfant-promulgué s’en va défier le vieux chef impuissant Devedjan qui n’est plus dans les basques du papa-recruteur-bombardier.

La rupture ?
Il n’en n’est point (de rupture) il s’agit simplement d’un cadeau du père fait à son fils.
Roo j’ai subitement envie de vous chanter « father & son » tout d’un coup !
« Its not time to make a change,
Just sit down, take it slowly.
Youre still young, thats your fault »

Quel est donc ce coup que vient porter le torerro-sarko ?
Je ne vais pas m’attarder sur la stratégie politique, ni sur les ventricules et autres prouesses morphologiques qui ont permi à l’homme d’être ce qu’il est devenu aujourd’hui, mais plutot m’interroger sur l’état de paresse sociale qu’un acteur politique comme ce Jeannot Sarkozy des Seines peut apporter au territoir le plys riche et le plus dynamique de France.

Par ce déplacement de Fou sur la Tour, père Sarko diminue très certainement les capacités d’auto-satisfaction et coupe sec (il a meme du le couper très tôt) l’aptitude du fils-guerrier à faire la guerre (la guerre de l’agora je parle).

Et comme dirait l’autre, nous vivons une époque formidable !

 

Advertising is like

Filed under: Lu — vertigloss @ 5:29
Tags: , , , , , ,

Advertising is like porn :
You shouldn’t stay in the same position for too long.

Blank is Like Blank

 

VertiGloss is open, invitez vous et ne vous arretez que si necessaire !

Filed under: Blogs,Vertigloss — vertigloss @ 5:25
Tags: , , , , , , ,

Bienvenue à toi et à moi, A&B, allons accoucher d’une (et nous l’espérons trèès fortement, vivement véhément, prestement) présence numérique pour réinterpréter de manière totalement subjective et personnelle nos envies, idées, réactions, cauchemars, pensées et tout autre procédé qui provient de notre intellect.

Amusez vous bien, les petits fours sont sortis ce soir, mais nous serons les seuls à y gouter (ça commence toujours comme ça les bonnes histoires).

Bien à vous,

B&A

 

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.